Semaine du 2 au 8 octobre 2017

 

 

Ma chère fleur, qu’as-tu à nous délivrer comme pépites aujourd’hui ?

« Au cœur de l’univers se trouve un cadeau inestimable ; le cœur de l’univers qui se trouve en chacun de vous mes chers amis. L’Amour qui inonde en permanence ce cœur diffuse ses rayons en chacun et au-delà pour vous aider à transmuter toutes vos peines et vos tracas. Ceci dit, même si cela est une Vérité, vous ne le sentez pas forcément, perdu dans vos pensées, dans votre tête. Être dans un corps, qui est une expérience enrichissante au niveau de l’Âme vous coupe de votre véritable nature, en apparence seulement.

Mais, croyant vous retrouver seul au milieu d’autres corps, vous avez érigé des barrières qui vous limitent dans toutes vos possibilités. Ce n’est pas grave à l’heure actuelle. D’une part parce que cela a été une volonté de votre part de faire cette expérience. D’autre part, parce que la lumière qui vous habite est sur le point d’émerger à nouveau pour vous rendre cette liberté que vous croyez avoir perdue. Cependant, cette lumière aujourd’hui se doit de traverser vos barrières et cela n’est pas chose facile pour elle car vos pensées sont comme des brumes qui masquent le soleil. Il y a dans vote tête et devant votre cœur une quantité de brouillard impressionnante. Devez-vous vous en occuper ? Oui et non. Non car vous pourriez en avoir pour l’éternité et oui car cela peut avoir lieu en un seul instant ! Je m’explique. Vos pensées ne vous appartiennent pas vraiment. Elles se sont accrochées à votre personnalité en affinité avec ce qui constitue votre vie mais regardez la rapidité hallucinante à laquelle elles s’enchaînent dans votre tête vous laissant parfois avec une impression de ne plus vous souvenir à certains moments de quoi vous étiez en train de penser l’instant auparavant. Remarquez ces instants-là très précisément, ils vous donnent une précieuse indication quant à la nature de vos pensées.

Ce qui est, est et sera quoi qu’il en soit donc cela ne sert à rien de vous tracasser à l’avance pour quelque chose qui n’a pas encore eu lieu et encore moins de vous tracasser avec quelque chose que vous ne pouvez pas changer.

Par contre, votre mental est un outil très utile qui mérite qu’on s’y intéresse de plus près. Il est votre passeport vers les autres. Il est ce qui vous permet d’échanger, de communiquer et de réfléchir. Vous pouvez donc vous en servir pour élaborer des plans, pour tenter de trouver des solutions à vos problèmes mais toujours en gardant un certain recul par rapport à ceux-ci. Votre mental ne devrait en fait servir qu’à verbaliser clairement votre intuition pour vous accompagner au mieux de votre vie. Or aujourd’hui, c’est lui qui régit tout et vous vous laissez manipuler par ces pensées qui vous traversent et par conséquent vous limitent. Vous êtes un être créateur puissant ne l’oubliez pas. Vous créez par vos pensées, alors faites attention à ce à quoi vous portez votre attention. Ne laissez pas vos pensées vous diriger. Ecoutez-les, voyez-les passer et choisissez celles qui vous porteront vers la réalisation de vos désirs.

Les pensées en soi ne sont pas négatives mais elles peuvent vous embarquer dans des histoires compliquées parfois dont vous pourriez très bien vous passer.

Une situation est et ne peut être modifiée. Je parle de ce qui a eu lieu dans le passé. Bien sûr que vous pouvez agir dessus pour trouver une solution mais la situation en elle-même a eu lieu et ne peut disparaître. Vous tracasser ne changera rien et même au contraire vous rendra moins performant, moins intuitif pour recevoir de votre cœur la solution. Car il y a toujours une solution. Une solution qui améliorera la situation ou non mais soyez sûr que quoi qu’il arrive vous en sortirez grandi, à condition d’accueillir ce qui s’est produit comme tel.

Vous ne pouvez empêcher les pensées de se manifester mais vous pouvez choisir celles que vous voulez écouter. C’est là un pouvoir intéressant !

Alors quelles pensées choisissez-vous de nourrir et lesquelles êtes-vous prêts à laisser partir ? Vos pensées ne vous appartiennent pas car vous n’êtes pas ce corps. Vous l’empruntez pour un temps pour expérimenter la vie mais cela n’est pas facile lorsqu’on est plongé dans le film de voir que nous jouons un rôle limité *. Or vous êtes des créateurs puissants, ne l’oubliez pas. Ce qui implique que vous pourriez faire beaucoup plus que vous ne vous en croyez capable aujourd’hui. Cela implique aussi que si vous alliez au-delà de ce qui vous limite et de vos pensées, vous pourriez vous percevoir comme un être illimité qui pourrait réaliser tellement de choses…

Acceptez cet état de fait mes amis. Vous n’êtes pas vos pensées. Elles ne vous appartiennent pas. Mais vous pouvez vous en servir pour vous libérer de leur emprise sur vous et un jour vous ne les verrez que pour ce qu’elles sont, des pensées qui ne font que passer…

Avec tout mon Amour… »

La fleur White Chestnut

* Je voudrais apporter une précision quant à ce passage : « cela n’est pas facile lorsqu’on est plongé dans le film de voir que nous jouons un rôle limité. » Il s’agit ici de comprendre que nous ne nous rendons pas compte que nous nous limitons à un petit rôle alors que nous pourrions « être » tellement plus. 😉

Belle semaine à vous. 🙂

Nadège

Share This