Il m’est venu ce matin une prise de conscience qui m’a redonné de l’enthousiasme et une envie d’agir vers la réalisation de mes objectifs. Je m’explique. 🙂

 

Enthousiasme

 

J’ai depuis quelques temps une sensation de tourner en rond. Comme si je m’étais un peu perdue sur mon chemin… Alors une chose est sûre c’est que je suis sur mon chemin. Cela peut paraître paradoxal de se sentir perdue tout en étant sur le bon chemin. Mais en fait, c’est plutôt comme si du brouillard s’était abattu sur ma route et que je ne voyais plus rien à 50cm devant moi.

J’aspire à plusieurs choses et c’est comme si je détenais toutes les pièces du puzzle de la prochaine étape de ma vie mais que je n’arrivais pas à le construire.

Pourtant ce matin, une lueur dans le brouillard m’est apparue… mais remontons un peu dans le temps. A la période où Marty Mc Fly est arrivé dans le futur… oui oui tout ça c’était à ce moment là… 😀 😛 😛

 

retour vers le futur

 

Ces dernières semaines, j’ai dû faire face à une mémoire limitante qui est soudain remontée.

C’était une mémoire limitante sur la notion de « valeur »… avec une racine profonde mais qui a été en partie résolue par une séance avec ma sophro-analyste… ouf !

Oui mais visiblement il m’a fallu un peu plus de temps pour que j’intègre au fond de moi que j’ai de la valeur… comme tout un chacun et que j’ai le droit moi aussi de m’épanouir, de contribuer au monde avec le talent qui m’est propre. Même si consciemment je pouvais penser que j’avais de la valeur, dans mon inconscient, ma petite fille intérieure n’était pas tout à fait d’accord avec ça. Et il s’est avéré lors de ma séance de sophro-analyse que ça venait notamment d’une situation que j’avais vécue à l’âge de 6 ans. Une situation où je me suis fait gronder par une personne bien maladroite, d’une manière vraiment très disproportionnée par rapport à ce que j’avais fait… et en plus je n’avais pas fait exprès… une situation où je me suis sentie rabaissée au point de me faire penser au fond de moi que je n’avais pas de valeur. 🙁

Ce qui est curieux c’est de voir que ce questionnement m’est apparu à partir du moment où j’ai commencé à rechercher mon identité professionnelle. Je cherche des réponses et l’univers me les envoie… logique ! J’adore quand la magie de l’univers se met en route. 😛

L’autre jour lors d’une méditation en ligne que je fais actuellement sur le net avec Deepak Chopra et dans laquelle il nous demandait ce à quoi notre âme aspirait vraiment… m’est venu… « être un guide de lumière », « communiquer la lumière ». Comme à chaque fois que je me sens enthousiaste lorsque j’ai une idée, je sais que je tiens une info importante. Voilà ce en quoi j’aspire au fond de moi et cela peut se faire grâce à mes activités. Mais comment mettre en place tout cela lorsqu’on a peur, peur d’être jugée par les autres.

 

 

Je me suis retrouvée il y a quelques jours à aller présenter la réflexologie dans une structure dans laquelle j’interviens. Et là, je me suis vue chercher du regard l’approbation des gens sur ce que je disais, chercher l’aval de la personne qui m’avait demandé de venir. Et ce matin, après avoir passé une nuit à faire des rêves bizarres, j’ai eu une révélation…

« Tu remets ton pouvoir à l’extérieur de toi ». Moi qui n’arrête pas de dire que « Le monde extérieur est la conséquence de notre monde intérieur… » et même si en prendre conscience est déjà beaucoup… je ne suis pas arrivée jusqu’à maintenant à en prendre concrètement la mesure dans ma vie.

Cela m’a rappelé ce qu’une amie m’a dit récemment aussi… « Nous devons reprendre notre pouvoir personnel et arrêter de le donner à l’extérieur de nous ». Oui, si nos croyances limitantes sont créatrices de notre réalité… à nous de changer de croyances…

Si je doute de ma valeur et de mes compétences, forcément que je ne vais pas attirer à moi autant de clients que je le voudrais… puisqu’inconsciemment je les repousse pour qu’ils ne viennent pas me juger…

pouvoir

Alors ce matin j’ai pris une grande décision… La décision « de reprendre mon pouvoir » personnel. J’ai aussi pris la décision sans avoir l’air prétentieux de me dire que ce que j’ai à offrir au monde est « précieux » et que moi aussi je suis précieuse. Oui en disant cela je ne me place absolument pas au-dessus des autres. Vous ne trouvez pas bizarre vous cette fausse modestie dont nous faisons tous preuve lorsqu’il s’agit de nous faire des compliments ? Cette gêne ressentie ? En quoi est-ce mieux de nous tirer vers le bas en permanence ?

Nous sommes tous précieux et avons tous quelque chose qui nous est propre, un talent unique à offrir au monde. A nous de le trouver. Et cela n’est pas forcément sorcier. Pas besoin de faire Polytechnique ou HEC. Votre talent sera peut-être juste de rayonner l’amour dans votre rôle de « maman » ou encore en tant que boulanger en mettant du cœur dans votre pain ou dans votre relation avec vos clients… Votre talent passera certes par votre activité mais ne sera pas le cœur de ce que vous avez à offrir au monde. Ce que vous avez à offrir au monde est propre à la couleur de votre âme et par conséquent, il sera unique !

 

précieux

 

Alors voilà, en ce qui me concerne, si je veux guider les autres vers la lumière, à moi d’abord de la laisser s’exprimer à l’intérieur de moi. J’ai décidé de croire en elle. Le brouillard a commencé à se dissiper aujourd’hui et je m’autorise à croire en moi, croire en mes compétences, en mes connaissances, en mon expérience de vie et en ce que je peux apporter aux autres et au monde à travers mes activités et mes aspirations.

Je sais que je le fais déjà, parfois malgré moi et parfois consciemment. Plusieurs personnes m’ont déjà dit que je dégageais une aura de calme, d’harmonie et plus récemment une aura d’émerveillement et de joie de vivre. Alors oui, parfois la lumière prendra d’autre noms comme la joie, l’enthousiasme, l’amour, l’harmonie, le calme, le bien-être, la paix… mais tout cela n’a pas beaucoup d’importance en fait.

Et puis, surtout nous avons tous cette capacité. Notre but est pour tous de s’éveiller et d’aider les autres à s’éveiller. Nous sommes tous des guides de lumière… la différence résidera juste dans notre façon de le faire et surtout dans la couleur de notre âme qui je le disais tout à l’heure est unique. A nous de la laisser rayonner. Il nous reste à trouver comment faire… à trouver notre propre « talent » ou tout simplement le reconnaître !

 

Lumière

 

Alors voilà, au début mon article s’intitulait « à la recherche de la lumière… », puis j’ai rajouté « et la trouver »… et j’ai constaté une fois de plus que la lumière se trouve déjà en nous et ne nous a jamais quittée… elle est juste voilée par toutes nos limitations, nos croyances limitantes, notre égo, nos peurs…

Alors et si en fait, être un guide de lumière était juste aider les autres et soi-même aussi d’ailleurs à retourner vers Soi ? 😉

Nadège

Share This