La magie en soi

 

De longues semaines sans partager un article… J’ai décidé de me laisser inspirer par la magie de la vie. Et quand la vie vient me chercher, me pousse à une profonde introspection suite à un questionnement sur ma propre identité qui me force au silence sur mon blog et bien je suis le flux. J’ai envie que mon blog reflète cette authenticité, cette inspiration et la joie qui m’anime. J’espère que cet état d’esprit est en accord avec le lecteur et la lectrice de ce blog. 😉

Alors ce que j’ai envie de vous partager aujourd’hui se présente à la lumière d’un programme de Gaëlle le Reun « 21 jours pour libérer la magie qui est en moi » que je suis depuis 10 jours ! Et ce que je redécouvre sur moi est tellement en accord avec ma nature profonde que c’en est magique ! 🙂 Oui ça y est le mot est jeté. Magique !

Après être partie en octobre en quête de mon identité profonde sans vraiment l’avoir formulé ainsi, au départ je cherchais mon identité professionnelle… mais quand l’univers s’en mêle… ça nous mène parfois là où on ne s’y attendait pas. Je me suis donc découverte être une « Inspiratrice de joie » !!! 🙂 Et je me suis retrouvée ensuite en janvier (en fait je vous le dis, je me suis lancée dans le défi des 100 jours de Lilou Macé, il s’agit là de ma deuxième saison 😉 ) en quête d’apprendre à jouer avec la magie de la vie pour redécouvrir mon potentiel et l’exprimer. Et là où l’univers me mène est vraiment magique !!! A commencer par le programme de Gaëlle le Reun qui est venu jusqu’à moi en résonance avec l’intitulé de mon défi… 😮 et qui m’a amenée sans m’en rendre compte à rédiger un article qui me pousse enfin à rompre le silence. 🙂

Une des questions de l’exercice du jour était « imaginez que vous avez la possibilité d’être entendue et que l’on vous offre un micro et une salle comble à qui parler, que diriez-vous, quel serait votre message ? Le voici pour vous. 😉

« Je dirais que la vie est belle et qu’elle mérite d’être vécue. Je trouve vraiment dommage de ne pas voir ce qui se cache devant notre nez. La magie est là, pleine et entière, magnifique et attendant qu’on s’en rende compte, attendant qu’on exploite cette magie dans le respect, authenticité et amour. Elle est disponible à qui veut bien le voir avec de bonnes intentions. Alors le pire c’est que nous l’utilisons chaque jour, à chaque instant mais sans nous en rendre compte, sans conscience du pouvoir que nous avons. Tout est là devant nous, devant notre nez mais nous ne le voyons pas ou ne ne savons pas comment exploiter cela, ces connaissances, ni quel est le mode d’emploi !

 

Magie

 

Reconnaissons cette magie autour de nous, reconnaissons cette magie en nous. Elle est « NOUS » ! Nous nous en croyons séparés mais nous sommes cette magie à laquelle nous aspirons toutes et tous. Nous n’avons qu’à ouvrir les yeux et notre coeur. C’est aussi simple que ça. Et en même temps, c’est en cette simplicité que réside la difficulté. Il devient alors une nécessité qui est cependant à notre portée. Il suffit de le décider et auparavant d’y croire sincèrement. Cette nécessité est de réapprendre à jouer avec cette magie « consciemment » pour faire advenir du beau, du bon, du juste dans nos vies et non plus le résultat de nos peurs et de nos limitations.

Etes-vous prêt pour ce grand voyage ? Personnellement je suis déjà dans le train ! 😛

Nous avons déjà tous été en contact avec cette magie. Nous avons déjà joué avec elle. Je me souviens lorsque j’étais enfant comment je débordais d’imagination. Mes yeux, mes histoires étaient magiques ! « Oh point besoin de fées et de magiciens ! » juste que mon imagination me faisait vivre la joie, tout simplement. Cela pouvait être dans une histoire de poupées, dans le fait de sentir une odeur, sauter à l’élastique dans la cour de l’école, faire du vélo ou du roller avec les copines dans la cour de notre résidence. La magie était présente dans nos vies au quotidien dans toute sa simplicité. Et petit à petit nous avons oublié. A croire que c’est une maladie générale, avec 100% de chance de l’attraper ! Le souci c’est que l’immunité qu’elle nous confère est d’oublier cette magie ! Ne me dites pas que c’est très bien ainsi, que c’est cela devenir un adulte. Qui a dit que l’adulte devait être austère, sérieux ou avec un balai dans le … je plaisante !!! oups  😀 😛 Alors j’entends d’ici quelques remarques, oui oui, les adultes peuvent encore rire et s’amuser mais pour autant le constat est là… les gens capables de sautiller dans la rue en chantonnant et faire des choses inhabituelles et spontanées, ça ne court pas les rues ! 😉

A la lumière des problèmes récurrents de la société, des burn-outs de plus en plus nombreux, de crises existentielles, des dépressions, des vies vides de sens, ne me dites pas que cela vous convient. Nous sommes tous responsables de nos vies. Et reconnecter à cette magie « artificiellement » à la lumière d’une soirée entre amis ne peut que nous maintenir dans un état d’insatisfait. Alors cela n’empêche pas d’être heureux ou joyeux heureusement. Personnellement, je suis heureuse dans ma vie personnelle… mais j’ai le sentiment depuis des années qu’il me manque quelque chose !! Quelque chose de précieux qui suffirait à tout changer pour que ce soit encore mieux et que nous sortions de cette sensation d’insatisfaction même légère. Et je vais vous dire ce qu’il me manque à moi.  Il me manque la « magie ». Je viens d’avoir 40 ans et en gros depuis l’âge de 12 ans, j’ai l’impression d’être déconnectée de quelques chose d’essentiel !!! Cette magie qui pourtant ne nous a jamais vraiment quittée… une magie que nous avons simplement enfoui sous une tonne de « il faut » et de « je dois », à l’image de ce que nous ont transmis nos parents et à qui eux-mêmes leurs parents avaient transmis. Mais depuis quand est-ce que cela dure exactement ? Je ne crois pas me tromper en disant des siècles et des siècles !!!! A partir de quand l’adulte a-t-il perdu « le droit » d’exprimer sa magie qui est en lui ?

 

Magie

En psychologie, Carl Gustav Jung parle d’enfant intérieur. Le voilà, cet enfant que nous avons été n’a pas disparu. Nous l’avons juste muselé, fait taire à l’adolescence, à la période où la personnalité a besoin de se construire, une période où « il faut » être grand, être cool… une période où la personnalité a besoin de reconnaissance de la part de l’autre pour se construire. Il n’y a alors plus de place pour l’enfant qui est en nous, qui pourtant est connecté à sa propre source de joie. Et ? Quand enfin cette période de construction « sociale » est terminée nous pourrions le réintégrer à nos vies mais nous avons oublié comment faire ! Pour nous l’enfance fait partie du passé et en effet, c’est le cas mais il ne s’agit pas de redevenir un enfant mais de laisser s’exprimer sa magie dans chacun de nos pas.

Et la raison est simple, cette magie fait partie de nous. Tout comme l’amour fait partie de nous. En nous vit cet enfant intérieur brimé par les conventions, par l’adulte que nous sommes devenu. Il tente de s’exprimer parfois voire de se faire entendre soit par une réaction émotionnelle forte soit par une réaction physique forte (maladie, somatisation par exemple). Mais devons-nous continuer à le laisser hurler ainsi ou devons-nous l’accueillir en nous comme un fidèle ami qui ne demande qu’à nous servir pour notre plus grand bonheur.

L’heure n’est plus aux « il faut » ni aux « je dois ». L’ère où le mental imposait sa loi est révolue… Il n’y a qu’à voir le désastre qu’il met dans nos têtes. Alors je ne dis pas qu’il n’a pas son utilité. Il est même très précieux pour réfléchir, planifier, communiquer. Mais alors pour gérer nos vies, prendre des décisions, quelle prise de tête ! lol Rien que d’y penser je trouve cela comique ! Non, l’heure est plutôt à l’écoute de nos aspirations profondes, à l’écoute de nous-mêmes. Hors c’est l’enfant intérieur qui selon moi détient ces clés. Vient alors le moment de refaire le chemin inverse de celui que nous avons fait à l’adolescence. Ne pas chercher l’amour et la reconnaissance dans les autres mais les chercher en nous-même. Car c’est en nous-même que se trouvent toutes les réponses. Et c’est en nous-même, je vous le rappelle que se trouve la magie. Celle que nous avons oubliée, enfouie profondément. Rebroussons donc chemin, en gardant toute la sagesse de l’adulte que nous sommes devenu. Il ne s’agit pas de redevenir des enfants, n’oubliez pas. Mais il s’agit de redevenir « nous » ! Ce « nous » que nous aurions dû être en grandissant si nous n’avions pas perdu le contact avec la magie.

 

Magie

 

Je vous invite à vous poser ces questions maintenant : « Qui seriez-vous aujourd’hui si la magie n’avait pas disparu de votre vie ? Qui étiez-vous lorsque vous étiez enfant ? » Replongez dans votre passé, dans vos jeux, dans vos rêves, dans vos aspirations. Retrouvez qui vous étiez et vous saurez qui vous êtes !

Une dernière question à vous poser honnêtement : « Etes-vous prêt(e) à remettre de la magie dans votre vie ?

🙂

Nadège

Share This