Et voici une nouvelle aventure de Lana. 🙂 J’aime à découvrir chaque nouveau sujet abordé. Je me rends compte que sous les abords du conte, nous pouvons être enseignés, amenés vers de nouvelles réflexions et façon de voir les choses. 😉

Belle lecture.

__________________________________________________________________________________________________________________________

Ce matin-là, un petit oiseau était venu se poser sur la branche d’un arbre majestueux et dont Lana avait la charge.

« Bonjour petit oiseau. » lui dit-elle.

Le petit oiseau ne répondit rien. Il la regarda en bougeant sa tête dans tous les sens. Puis, il s’envola en direction du soleil.

« Curieux animal. » se dit Lana. « D’habitude, ils aiment me parler et me raconter ce qu’il va se passer dans les jours à venir. »

Pensive, elle se remit à ses occupations et oublia cette histoire. Une autre fée vint ensuite près d’elle. Elle ne l’avait jamais vue ici.

« Bonjour, qui es-tu ? Je ne crois pas t’avoir encore rencontrée. »

« Non en effet. » dit la jeune fée. « On m’a dit de venir te voir et que tu pourrais m’enseigner comment guérir une fleur. »

« Guérir une fleur ? Mais, je ne guéris pas les fleurs ! »

« Ah, ce n’est pas ce qu’on m’a dit. Que leur fais-tu alors ? »

Lana réfléchit un petit moment et elle se rendit compte qu’en effet, elle guérissait les fleurs.

« Ecoute, je n’avais jamais vu cela sous cet angle. Pour moi, j’établis ce qui doit être et je rétablis ce qui ne l’est plus. Mais je ne voyais pas cela comme étant de la guérison, juste un réajustement. Notre pouvoir de fée réside dans notre capacité à modeler l’énergie. Pour « guérir » comme tu le dis, nous n’avons qu’à modeler un nouvel espace sain autour de la partie « affectée » ou « malade » puisque tu me le fais remarquer et laisser la magie opérer. La fleur qui se retrouve avec un nouvel espace sain à occuper se déploie à nouveau en « oubliant » d’une certaine façon qu’elle était « atteinte ». En fait, la fleur suit l’énergie. Lorsque celle-ci est bloquée, chargée, plus rien ne peut se développer et alors la maladie peut s’installer. Mais si tu rétablis la fluidité et la bonne marche de l’énergie. Si tu crées suffisamment d’espace pour qu’à nouveau cette énergie puisse circuler, la charge énergétique qui se retrouvait bloquée dans un petit espace a à nouveau plus d’espace pour se déployer et alors la « guérison » puisque tu appelles ça comme ça, peut opérer. »

 

 

« Merci Lana. Tes explications sont très claires ? J’ai mieux compris comment tout cela fonctionne. »

« Je t’en prie. Mais d’où viens-tu comme cela ? »

« Je viens de l’autre côté de la rivière. »

« Ah c’est pour ça que je ne t’avais jamais vue. Je n’y vais presque jamais. »

« Ah pourquoi ? C’est pourtant un endroit magnifique ! »

« Oui c’est vrai, mais je m’arrête toujours de mon côté car je n’ai pas besoin de passer de l’autre côté pour me servir de l’eau dont j’ai besoin. »

« Et tu n’as jamais eu envie d’aller explorer de nouvelles contrées ? »

« Bien sûr que si, et c’est ce que j’ai fait. J’ai voyagé par-delà le monde… mais ceci est une autre histoire. »

« Me la raconteras-tu ? »

« Bien sûr. Un jour peut-être… »

Les deux fées se saluèrent. Elle se promirent de se revoir et Lana retourna à ses occupations. Une fée guérisseuse… elle était une fée guérisseuse. Mais n’en sont-elles pas toutes ? Et elle réfléchissait à ce que cela impliquait. Pour elle, il s’agissait juste de créer suffisamment d’espace pour que l’énergie de la plante puisse circuler, pour qu’elle puisse se déployer et entrevoir de nouvelles possibilités.

« Serait-ce cela la guérison alors ? » se demanda Lana.

Suffisait-il simplement de remettre de la fluidité là où n’y en avait plus ? De la circulation et de la conscience ? D’ouvrir un espace où tout est possible et où la conscience de chacun peut faire le choix de se déployer pour créer une nouvelle vision de son état ou de son esprit ? Lana n’avait jamais vu les choses comme cela. Était-ce finalement une question de choix ? Pas de la plante en elle-même cependant, mais de la conscience qui l’habite ? Tout ceci lui donnait soudain une nouvelle matière à réflexion. Et elle se promit d’y réfléchir plus tard mais pour l’heure, il était temps de se remettre au travail car des fleurs attendaient qu’elle veuille bien leur prodiguer ses soins.

Nadège – La Fée Raconte

——————————————–

« Personnellement, cela m’a amenée à voir les choses d’une manière plus éclairée. C’est quelque chose que je percevais déjà très bien en pratiquant le Qi Gong, art énergétique chinois de santé qui permet une meilleure circulation de l’énergie dans le corps et qui donc contribue au maintien de la santé. Mais de l’imaginer s’étendre à d’autres aspects de la guérison, comme par exemple l’action d’un médicament ou d’une huile essentielle, je n’avais pas vu cela comme ça. En effet, par son action, il créera dans le cas d’un principe actif antibiotique par exemple un nouvel espace en tuant les bactéries et donc laissera la place pour que les sentinelles du corps agissent plus facilement. De même, dans un aspect psychologique, si nous lâchons prise sur certaines choses, si nous prenons du recul, mettons de l’espace entre nous et notre préoccupation, nous pouvons voir les choses autrement et alors une forme de guérison peut opérer. Bien sûr, ceci n’est qu’une vision personnelle. 😉

Je retiens cependant surtout la dimension énergétique que cela prend car au final tout est énergie… 😉 Et j’ai en tête pour illustrer cela la vision d’un embouteillage qui si le nombre de voies augmentent fluidifie tout de suite la circulation. Ou encore le Feng Shui et la géobiologie qui créent l’harmonie dans notre vie en libérant et fluidifiant l’énergie de nos espaces de vie. Et pour moi, c’est la même chose au niveau énergétique de notre être. » 😉

 

Share This