C’est avec grand plaisir que je reprends les aventures de Lana. 🙂 Aventures qui se veulent nous enseigner, nous conseiller sur notre chemin. 😉

Belle Lecture

__________________________________________________________________________________________________________________________

Ce matin-là, Lana flânait tranquillement sans attentes. Parfois, elle aussi se reposait et prenait du temps pour se ressourcer auprès des fleurs et des arbres qui l’entouraient.

« Quelles merveilles que ce monde ! » se disait-elle.

Et elle poursuivait son petit bout de chemin sans vraiment chercher à aller quelque part. Elle rêvassait, s’arrêtant ça et là pour renifler une fleur, la regarder, lui parler puis elle s’envolait à nouveau pour aller parler à un petit oiseau qui se trouvait sur un arbre. Voilà comment se passaient ses journées quand elle choisissait de ne rien faire et pour cette journée bien spéciale, elle laissait ses ami(e)s faire leur travail d’esprits de la nature.

Chacun avait droit à son repos quand il sentait qu’il en avait besoin. C’est important le repos, le farniente… cela recharge les batteries et ce jour-là, Lana avait senti qu’elle devait penser à elle pour à nouveau se remplir du plaisir de contribuer à la nature. C’était une fée de lumière dont le rôle était de s’occuper de la nature, comme ses congénères d’ailleurs mais leur énergie n’est pas inépuisable et parfois, un moment de repos leur fait le plus grand bien et toute leur énergie, tout leur plaisir revient sans qu’il ne soit besoin de le forcer.

Ainsi donc, elle se régalait à voleter entre toutes les fleurs avec lesquelles elle conversait d’habitude, à rire avec les arbres et à chanter avec les oiseaux…

Ce jour-là, en plus, était tout particulièrement exaltant. Le soleil baignait toute la forêt et ses rayons venaient réchauffer tout ce qui s’y cachait. Tous riaient, chantaient. Même ceux qui travaillaient car peut-on vraiment parler de travail quand on fait ce qui nous plait et qu’on s’amuse en travaillant ? Lana et ses ami(e)s ne savaient pas ce que c’était que le labeur. Pour eux, s’occuper des fleurs et des arbres étaient joyeux. Pas d’ennui, pas d’injustice, pas d’obligation. Ils avaient une tâche qui leur avait été confiée avec amour par mère nature et ils s’y attelaient vraiment avec plaisir car vous savez quoi ? Ils étaient faits pour ça et ils le sentaient dans leur cœur.

 

 

Quand vous faites ce pour quoi vous êtes fait, ce pour quoi vous avez de l’intérêt, de la passion, alors cela ne se transforme plus en labeur, en corvée. Alors bien sûr que parfois il y a des difficultés, que parfois c’est moins facile mais la base de votre travail est avant tout le plaisir de faire ce que vous faites et la vision de ce pour quoi vous contribuez. Et alors les difficultés vous semblent moins difficiles, plus supportables et aussi quand le fruit de votre travail vient à vous, vous vous sentez soudain rempli de gratitude et de fierté pour avoir accompli ce pour quoi vous étiez fait. N’avez-vous jamais ressenti cela pour quoi que ce soit dans votre vie pour lequel vous y aviez mis de la passion et du plaisir ?

Voilà, le plaisir du travail accompli, c’est cela que ressentaient chaque jour les esprits de la nature car chaque jour ils faisaient ce qui leur plaisait et chaque jour en voyant une fleur s’épanouir, un arbre devenir plus fort, ils savaient que ce qu’ils avaient fait avait contribué au bien de l’ensemble et ça, ça leur plaisait au plus haut point.

Mais ils savaient aussi que donner toutes ses forces n’était pas bon, alors de temps en temps, ils faisaient une pause pour se recharger. Ils faisaient presque ce qu’ils faisaient chaque jour mais avec une autre vision. Soudain, il n’y avait plus qu’eux qui comptaient et l’Amour qu’ils se portaient devenait le moteur de cette exaltante journée.

Reposez-vous quand vous le pouvez. Le repos n’est pas du manque à gagner. Le repos n’est pas de la fainéantise mais au contraire de l’investissement sur vos capacités à poursuivre votre œuvre, à retrouver toutes vos forces pour qu’au contraire tout se déroule à merveille dans le temps. Alors suivez-ce conseil mes ami(e)s et prenez du temps pour vous car c’est important. Vous le valez bien et le monde dans lequel vous contribuez rien que par votre présence aussi.

Lana continua de flâner jusqu’à la nuit tombée et elle alla se coucher sur une fleur en attendant de pouvoir reprendre ses occupations de fée au petit matin.

Nadège – La Fée Raconte

Share This