Inspiration d’un Poème – Plage de Grande Anse à Deshaies, Guadeloupe, le 17 février 2018

 

 

J’adore la Guadeloupe. 🙂 C’est une destination que j’affectionne particulièrement et j’ai la chance de pouvoir y aller tous les ans pour quelques jours de vacances en février. 🙂 L’an prochain, nous irons probablement en Martinique que je connais aussi et qui est une très jolie île mais c’est la Guadeloupe qui fait chavirer mon cœur, qui m’interpelle, qui me fait dire que le jour où nos garçons seront grands et autonomes, nous viendrons y vivre 4 mois par an pendant la période hivernale. 🙂 J’adore l’été, j’adore les paysages, j’adore les promenades et les baignades qu’on peut y faire. J’adore tout simplement. 😉

Alors hier, sur une plage, alors que j’étais en train de lire, j’ai pris mon stylo et j’ai posé ces mots sur une feuille… en toute simplicité. 🙂

Belle lecture !

__________________________________________________________________________________________________________________________

« Quand sur la plage se pare la sagesse authentique, que la vie elle-même se contemple en train de s’amuser, aimer, rire…

Quand la joie pure s’exprime au-delà du temps et de l’espace, que l’Amour rime avec toujours car l’Amour est… pour toujours l’expression du Divin en chacun.

Quand la beauté du lieu envole avec lui tout ce qui n’a pas sa place en nous… quand le rythme de la vie s’exprime au rythme régulier des vagues. Laissons donc la vérité s’emparer de nous. Prendre son envol dans nos cœurs et vivre… vivre par-delà le temps et l’espace. Là où la vie seule sait exprimer ce qui l’anime au plus profond d’elle-même, qui elle est…. Simplement, humblement…

Laissons-nous vivre, laissons-nous être… par-delà le temps et l’espace, toujours… Être…

Laisse donc briller ton étoile, celle que tu as dans le cœur du plus profond de toi et pourtant déjà là si près de toi en surface, partout… Devant, derrière, dedans, dehors. Rien n’est en rien car Tout est en tout, partout. Là… tout simplement. En toi, à côté de toi. Tout simplement toi tout comme l’autre l’est aussi. Admire cette création que tu es par-delà l’espace et le temps. Cette création que tu as faite et que tu es en même temps. Quoi d’autre de plus magique que la vie qui s’exprime dans une danse perpétuelle, une danse irréelle. La vie est irréelle, ne le vois-tu pas ? Irréelle et pourtant si vraie, si tangible, si belle.

Divine, sensible, sensuelle, charnelle… Tout cela à la foi et à jamais. Danse la magie de la vie.

Laisse-toi sentir cette danse divine qui a lieu en toi et autour de toi. L’âme du monde te regarde, te contemple, te savoure car tu es son moyen d’expression, son état d’être en expression, en train de danser, jouer, se jouer car finalement oui c’est ça. La vie se joue à travers toi. Tu es son magnifique « outil » d’expression. Magnifique, sublime, lumineux, parfait en tout temps, n’en doute pas. La vie se pare de sa sagesse à travers toi, grâce à toi. Sans toi, pas de vie, pas d’expression.

Rien et tout à la fois, comme tout dans la vie, deux faces pour une même pièce. Deux façons de voir la vie, de la ressentir, de l’accommoder, oui car la vie s’accommode de tout, de toi, de cet Amour dont tout est fait, dont tu es fait.

Laisse-toi sentir cela. Laisse-toi vibrer cela. Exprimer cela à chaque instant. La vie a besoin de toi et tu as besoin de la vie pour être en train d’« être la vie ».

Toute une danse autour de cela. Rien qu’une danse, une danse perpétuelle… dont tu es l’auteur et l’acteur. Deux faces pour une même pièce ici et maintenant et pour toute l’éternité.

Voilà, va et danse maintenant, ne t’arrête jamais de danser car tu es la danse, tu es le danseur… de la vie… »

Nadège

Share This